AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir les messages sans réponses


 

 Elena M. Rainsworth ► ETAT (finito)

avatar

Voir le profil de l'utilisateur ▲ ▲

Date d'inscription : 16/02/2014
Messages : 3
ID card : 27 ans || Guérisseuse || Mont Hwayoso




Sujet: Elena M. Rainsworth ► ETAT (finito)
Dim 16 Fév - 12:51


Elena M. Rainsworth
Un être sensiblement simple mais pourtant complexe

DÉNOMINATION ► Elena Mary Rainsworth.
SURNOM ► Voyons, un surnom en sa présence ne serait pas des plus respectueux.
AGE ► 27 ans.
ORDRE ► Ordre d'or.
HABITATION ► Sidheim, mais sa seconde maison est le Mont Hwayoso.
LIEU DE NAISSANCE ► Valea.
MÉTIER ► Guérisseuse - Membre du conseil.
AVATAR ► Cinia de Sword Girls.
Tu es joie, bonheur, innocence, candeur, insouciance, enthousiasme. Pour toi rien n'a d'importance si ce n'est les plaisirs de la vie que nous laissons facilement passer. Ta chevelure dorée fait refléter les rayons de cet astre trônant fièrement parmi les nuages. Tu es gentillesse, affection. Ton prochain mérite ton aide et tes bons soins, quel que soit son ordre. Tu vis avec peu de choses mais surtout avec la nature que tu chéris tant. Elle te le rend bien d'ailleurs, en te proposant toujours de nouvelles plantes aux propriétés curatives impressionnantes. La nature est ta mère, ton berceau, ton foyer. De tes yeux rosés tu observes le monde. Tu es simple, souriante, compréhensive. Retroussant tes lèvres rosées, laissant apparaître ton sourire éclatant, tu ravives les cœurs des autres. Pour toi, tout est prétexte pour sourire. Un rien te fait rire, tu es comme ça.

Mais tu es surtout un bonbon si doux à l'extérieur mais tellement amer à l'intérieur.

Tu es peur, jalousie, méfiance. Tu ne veux pas que tout s'effondre, que la vie que tu mènes s'envole. Tu laisses les autres t'accorder leur confiance, mais toi tu n'accorderas pas la tienne. De ta frêle silhouette, tu seras telle un mur empêchant quiconque de prendre ce qui t'appartient. Tu es spontanée, capricieuse. Tu as tendance à ne pas faire attention à tes paroles, bien que tu ne veuilles pas spécialement blesser les autres. Tu montes facilement sur tes grands chevaux. Quand tu souhaites quelque chose, tu finis toujours par l'avoir. Tu es solitude. Seule, complètement seule. Tu as beau aider quiconque à besoin, tu te lies difficilement. Seule Mère la Nature te comprend; elle est ta seule famille, ta seule amie. Ton âme est torturée, en proie à de profondes douleurs. Ton cœur est enchaîné, fermé et totalement impénétrable. Celui qui saura l'ouvrir aura ta reconnaissance éternelle...

Tu es tellement simple, mais tout aussi complexe.

* *
*

FLASHBACK

*
* *
Tu as toujours été seule. Toujours. A ta naissance tes parents t'ont abandonnée, enfin le mot est peut être un peu fort, ils t'ont laissée au sein d'une famille douce et aimante. Pourquoi ? Tu ne sais pas. Peut être te voulaient-ils un meilleur avenir, n'avaient-ils tout simplement pas les moyens ou alors, ils ne voulaient pas de toi. Tu n'as jamais su et lorsque que tu as compris que ta famille n'était pas celle qui t'avait donné naissance, tu t'es enfermée sur toi-même et parlait bien moins à ta famille adoptive qui ne savait pas le pourquoi de ton abandon. A moins qu'ils ne voulaient juste pas te le dire.

Aux alentours de tes dix ans, tu sortais beaucoup de chez toi, dans les prés verdoyants, proche des parterres de fleurs... Tu faisais corps avec la nature, elle était ton seul refuge. Tu lui parlais, te confiais à elle, celle-ci te répondait par des bruissements de feuilles et les souffles du vent semblaient t'appeler par ton prénom... Elena... Tu aimais rester des heures allongée sur l'herbe fraîche légèrement humide de part la rosée du matin. Tu découvrais chaque jour de nouvelles plantes, comme si la nature te dévoilait peu à peu ses secrets...

Tu avais enfin atteint l'âge de tes seize ans et rejoignit une école supérieure. L'école supérieure dont tu avais tant rêvée: l'Université des Sciences, à Hwayoso. Tu voulais aider les autres, tu voulais découvrir les secrets de la médecine naturelle. C'était tout trouvé. Tu voulais être la meilleure qu'il se devait, tu voulais être la Guérisseuse du Conseil. La tête remplie de rêves, tu avançais dans les études afin de pouvoir toucher à ton but.

Tu fêtais dignement tes dix-sept ans mais voilà que cela arriva. Une terrible tragédie frappa la famille royale. Il y eût beaucoup de spéculations, et tu n'étais pas la seule à penser que le Prince y était pour quelque chose. Après tout, il était revenu à ce moment-là, avec des armes et c'est le seul à ne pas avoir périt. Peut être voulait-il être seul héritier... Mais il n'y a jamais eut de preuves.

Tes dix-huit ans atteints, tu te devais de choisir un deuxième prénom. Mary. C'était ta famille adoptive qui te l'avait conseillé sans t'en donner l'origine. De ce fait, tu te mis à t'imaginer qu'il s'agissait de prénom de ta très chère mère. Enfin, tu l'aimais bien ce prénom et lorsque tes études seront terminées, ce prénom deviendra ton appellation.

Tes études sont achevées. Enfin. Tu connais sur le bout des doigts les propriétés curatives des plantes même si tu en découvres de nouvelles par moment. Tu n'avais qu'une hâte, exercer ce que tu avais appris avec l'aide de cette école et de ce que t'avait prodigué la nature. Mais tu étais tellement loin d'imaginer qu'un tel jour arriverait.

Je m'en souviens. Oui, je m'en souviens comme si c'était hier. J'avais passé péniblement la barre des vingt ans, mes études terminées... Je n'avais jamais imaginé que mon premier cas serait de tel ampleur. Jamais. J'étais sur le mont Hwayoso, cherchant de nouvelles plantes afin de créer des mixtures pour soigner les maux, dont moi seule aie le secrets. Une journée pourtant bien paisible en apparence, l'astre rayonnait de toute sa splendeur et les oiseaux sifflaient. J'étais bien, là, à les écouter. N'arrivant point à trouver la plante que je recherchais de par ses excellentes propriétés curatives, je me suis donc résignée à me rendre à les forêt des Phtères. Ce lieu est peu conseillé en étant seul, surtout pour une jeune demoiselle... Mais il me fallait cette plante pour mes diverses expérimentation alors j'étais prête à m'y rendre.

C'était relativement calme alors je ne faisais pas de soucis. Bien sûr, j'essayais de ne pas trop m'éloigner de la voie dissimulée, nous ne savons ce qu'il peut arriver. Des Illions virevoltaient au sein des feuillages, leur lumière à peine visible de part la clarté me mettait du baume au cœur. Mes cheveux dorés se mouvaient dans le vent, suivant le rythme des battements de mon cœur. Je m'y sentais bien. J'ai fermé les yeux quelques secondes. Le claquement des sabots d'un Kahazar. Un bruit sourd. Le silence.

Vous n'êtes pas sans avoir que depuis la tragédie, le marché noir s'est fortement développe et le taux de criminalité était en hausse. Je crois que ce fut le spectacle le plus horrible qu'il m'ait été donné de voir, le plus sanglant. Des corps étendus sur le sol, la voiture tirée par l'animal, pillée et... Le corps du-dît animal non-loin de là. Il s'agissait sûrement d'une famille marchande se rendant probablement à Sidhem.

Cela ne fit qu'un tour dans ma tête, je me devais de les aider. Les auteurs de ce méfait n'étaient déjà plus là, mais la famille, bien que blessée, semblait en vie. J'ai posé mes doigts sur leur cou, ils étaient bien amochés mais encore en vie. Le Kahazar quant à lui, n'avait pas eu cette chance. Je me suis donc hâtée afin de préparer le meilleur onguent que je pouvais avec les plantes que j'avais, de la sève et divers ingrédients. Puis, j'ai nettoyé leurs plaies à l'aide de ma gourde remplie d'eau avant de les panser avec la mixture que j'avais préparé.

Malheureusement, la femme succomba de part ses blessures bien trop importantes assez difficiles à soigner avec les moyens du bord et dans ces conditions, mais les trois hommes furent encore en vie. J'avais dû les laisser sur place, les laissant se reposer et appuyant leur tête sur un oreiller de feuilles que je leur avais concocté, afin de trouver de l'aide et pour les ramener au plus proche de la ville, le lieu était trop peu sûr.

J'eus de la chance et je mis la main rapidement sur une autre voiture se rendant justement à Sidhem. Je l'ai donc convaincu d'apporter ces trois blessés en ville afin qu'ils puissent se reposer dans l'auberge la plus proche. L'onguent avait bien fonctionné leurs plaies commençaient à s'apaiser. Leur vie ne tenait plus qu'à un fil.

J'avouerais que je n'étais pas peu fière de ce premier cas, bien qu'attristée d'avoir perdu la femme, mais malheureusement, malgré toute ma volonté, je ne pouvais rien y faire. Mon acte n'a pas manqué de faire le tour du royaume, le bouche à oreille ne mettant que plus en valeur cette histoire. J'étais toujours très gênée lorsque l'on me demandait comme j'avais pu réussir à garder mon calme et mon courage dans une telle situation, me contente de bégayer en rougissant.

Quelques années après cet acte, je continuais d'exercer ma profession de bon cœur. J'ai rejoint l'hôpital de Hwayoso afin de parfaire mes connaissances et travailler en milieu adéquat. Je continuais ainsi ma formation, commençant à me faire un nom dans le lieu au-delà d'un simple fait, grimpant ainsi les échelons.

Continuant d'exercer ma profession et les blessés ainsi que les malades affluant de plus en plus, j'avais ouï du fait que le Guérisseur du Conseil avait dû quitter son poste car il se faisait vieux et le Prince cherchait du « sang neuf ». Je me demandais donc qui allait prendre la relève afin de bénéficier de quelques conseils.

Quelques jours plus tard, quelle ne fut ma surprise ! Je ne m'attendais pas à ce que l'on vienne frapper à ma porte me proposant... De rejoindre le Conseil !  J'étais si heureuse que mes compétences soient parvenues jusqu'à leurs oreilles. Je n'ai bien sûr, pas hésité une seule seconde.


* *
*
Telle est ton histoire. Aujourd'hui nous sommes en 4002  et tu es désormais âgée de vingt-sept ans. Tu es maintenant membre à part entière du Conseil, aidant ainsi les habitants du royaume et enseignant tes connaissances aux autres guérisseurs.

Derrière l'écran
Coucou, j'ai 16 ans, ma présentation pue et j'aime les pieuvres. Bisous. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur ▲ ▲

Date d'inscription : 08/01/2013
Messages : 129
ID card : Prout



Sujet: Re: Elena M. Rainsworth ► ETAT (finito)
Lun 17 Fév - 9:07


Félicitations
Validation effective o/

Ta fiche était sympathique même si ton personnage ne crée pas vraiment de surprise vis à vis de son rôle en fait, tout est assez couru d'avance mais ça passe plutôt bien o/ On attend de voir ça en rp!

Maintenant que tu es validé(e) tu peux aller recenser ton avatar, créer ta fiche de suivi, répondre au décret royal et, si tu en as envie, commencer un RP! Psst. N'oublie pas de compléter ton profil aussi ~
Enjoy!


Revenir en haut Aller en bas
 

 Elena M. Rainsworth ► ETAT (finito)

Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacryheas :: La vie à Lacryheas :: Les Acteurs :: Présentations :: Validées-