AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir les messages sans réponses


 

 Joshua M. Edgecombe ✿ [Civils] ✿ End

avatar

Voir le profil de l'utilisateur ▲ ▲

Date d'inscription : 19/02/2014
Messages : 4
ID card : 23 - Forgeronne - Nethjea




Sujet: Joshua M. Edgecombe ✿ [Civils] ✿ End
Jeu 20 Fév - 9:24


Joshua Mary Edgecombe
Oh Mary, sweet Mary, my Mary, you take me so high...

DÉNOMINATION ► Joshua Mary Edgecombe
SURNOM ► Josh'
AGE ► vingt-trois ans
ORDRE ► Ordre d'argent
HABITATION ► Nethjea
LIEU DE NAISSANCE ► Nethjea
MÉTIER ► Forgeronne - Arme et sellerie
AVATAR ► Avatar - Fire Emblem : Aweking
— Mary c'était bien ça ? Ton nom, c'était quoi avant, avant que tu ne sois devenue ce que tu es. Quand tu étais gentille, quand tes cheveux étaient long et que tout le monde te souriait. Oui, c'était Mary, tu étais douce et belle, tu était faite pour vivre une belle vie, tu étais faite pour voler, toucher le ciel, aller plus haut, encore et toujours, mais non, tu as préféré creuser, t'enfoncer peu à peu dans l'enfer. Qu'importe la beauté du monde quand tu peux avoir l'or, qu'importe l'amour quand tu as les rubis, qu'importe le monde tant que tu t'as... C'était ça ta logique oui, tu voulais être belle, tu voulais être riche, tu voulais paraitre montrer au monde comme tu es parfaite, comme tu avais tout pour toi, oui... Mais Mary tu es née dans un corps de femme, tu ne seras jamais ce que tu veux, tu n'es pas une fille. Tu as voulu magner l'épée tu as voulu apprendre à te battre mais tu étais nulle. Tu as voulu être gentille mais personne n'était là pour admirer tes efforts. Alors petit à petit, tu as cessé, cessé de vouloir exister, tu as cessé de faire des efforts. Tu ne voulais plus qu'être vue, au bras d'un garçon, parce que tu portais de jolies robes, mais qu'importe personne ne te vois Mary. Tes long cheveux cachaient ton visage et tes larmes, vouloir exister, c'était ça ton problème être en vie, que tout le monde remarque, remarque comme tu étais belle et si fragile.

— Le temps passe et tu es jeune, jeune mais ancrée dans tes idylles, tu veux, tu veux... Encore et toujours plus, être ce que tu ne seras jamais, tu veux t'élever et tu aurais pu, si tu avais continué à te battre, mais au fond tu es un peu faible, un peu lâche. Tu as voulu te trouver une passion mais tout t'es lassée comme toujours. Tu n'es jamais satisfaite et tu voudrais un monde qui tourne autour de toi. Je sais, je sais comme c'est dure quand personne ne veut te voir, d'être toujours au second plan, mais pourtant tu te trompais, les gens t'aimaient, oui. Ta mère, ton père, tes trois frères tous savaient comme tu étais merveilleuse, mais tu n'avais soif que de nouveauté. Le temps passe et tu t'enfonçais un peu plus dans ton mal être. Tu es l'unique fille de la maison, surprotégée, personne ne voudrait qu'il t'arrive quelque chose. Mais toi tu rêves juste de partir, loin du nid familial, loin de tout mais tu as trop peur pour passer le cap. Je sais la vie est compliquée quand on est jeune, quand on est femme, quand on déteste la terre entière. Mais tu n'avais que 17 ans, encore un an et tu aurais pu voler librement, être un oiseau, encore un an à contempler un monde aller trop vite pour soi, mais au lieu de ça tu as préféré te jeter dans la misère.

— Un an c'est tout ce qu'il te restait à tenir, et tu aurais pu réussir. Mais tu abandonnes trop facilement alors tu as dit stop. Puisque tu ne savais pas manier le sabre tu allais tester d'autres choses, les mains, te battre dans la rue. Tu voulais du sang, tu voulais faire comme tes frères. Faire comme les plus grands et tête baissée tu fonces dans le mur. Tu te vautres et tout le monde en a contre toi. Tu n'as pas ta place dans les combats, mais c'est ce que tu aimais, c'est ce que tu voulais plus que tout, à aucun moment tu n'as pensé que c'était pas ce qu'il te fallait ? Non, tu voulais ressembler aux autres car on les voyait eux... Mais toujours rien, et tu devenais un peu plus triste chaque jour. Ta famille commençait elle aussi à t'ignorer, elle aussi ne voyait plus rien et tu commenças à oublier ce que tu laissais derrière toi.

— Tu te laissais aller à l'abandon. Tu ne sortais plus de ta chambre, et le monde commençait à t'oublier, te laissant vivre comme un insecte reclus dans ses pensés. Tu rêves à des princes, tu rêves à une vie meilleure mais ne t'en donne pas les moyens. Tu ne fais plus que gindre que la vie c'est pourrie et qu'il vaut mieux rester au lit. Pourquoi ne pourrais-tu pas simplement être toi ? Tu ne faisais rien, toujours à te plaindre que c'est trop compliqué, pas assez rapide. Bientôt dix-huit ans et toujours rien, non toujours trop faible pour te lever, tu attends que ça passe pleurant sur ton sort. Tu voudrais retourner dehors mais tu as peur des autres maintenant, tu avais abandonné comme toujours. Pourtant, pourtant au fond tu avais encore un peu de force, et tu allais t'en servir, j'aurais tant voulu que ça soit pour faire ce que tu aimais, je t'assure, mais tu étais bien trop instable. Tu es enfin sortie de ton lit, tu as coupé tes cheveux roses, tu portes les vêtements de tes frères, tu as choisi un nouveau nom. Tu es un garçon maintenant.

— Tu étais bien, tu ne vivais de rien, tu souriais un peu plus, pourquoi je dis que c'est mal ? Pourquoi je pense que tu as tout gâché Mary... Joshua excuse moi, oui c'est vrai tu n'es plus une enfant. Tu sors la nuit dort le jour, tes parents ne savent plus quoi faire de toi, toi que tout le monde aimait tu commences à te faire détester de ceux qui comptent vraiment. Tu n'aides plus, tu ne fais plus rien à part dépenser l'argent des autres. Travailler c'est ce qu'il aurait fallu que tu fasses, pour tout le monde c'était la clef pour que tu t'en sortes, mais toi tu voulais encore te battre, tu rêves de cape et d'épée et maintenant c'est toi le prince. Tu vas sauver les demoiselles, tu te réveillais en ayant peur, peur de la réalité, tu ne savais plus quoi faire... Bouge! Fais quelque chose de constructif avec ta vie! C'était pas ça qu'on voulait t'enseigner ? Il me semble bien que si. Que c'était ce que tu devais faire au lieu d'attendre que le temps passe. Tu n'avais jamais rien achevé, et il fallait que tu trouves, le temps te manquait et tout te passais au dessus de la tête.

— Alors pour une fois tu as grandi. On ne sait pas, on ne sait plus, mais tu sortais un peu de ton adolescence. Tu voulais te reprendre en main, mais quelque chose avait changé. Quelque chose de noir commençait à grandir en toi, quelque chose d'impur commençait à se répandre dans ton cœur. Tu semblais plus calme et tu suivais tes frères à la forge, à la mine, apprenant à leur côté, tout le monde était heureux de te revoir. Tout le monde souriait et toi la première, mais tu semblais fausse, quelque chose grandissait en toi. Les garçons commençaient à te regarder autrement, tes cheveux recommençant à pousser tu avais une certaine beauté. Un peu masculine, des traits fins, un teint de pêche et des yeux bleus nuits. Cependant le prince tu avais cessé de l'attendre tu voulais autre chose. Ton appétit de nouveauté ne c'était jamais calmé, ton envie de sang n'avait jamais vraiment disparu.

— Il parait que la criminalité a augmenté. Il parait que les mauvais garçons sont de plus en plus présents. ça t'attire au fond, en grandissant tes envies ont changé et tu as envie de te faire mal, un peu, pour voir. Pour voir ce que ça fait contre quelqu'un qui sait se battre, tu admires les combattants de l'arène, tu admires ceux qui vivent de leurs passions. Tu les admires prenant conscience que ça ne sera jamais ton cas, non. Joshua tu commences à comprendre que tu te lasseras toujours de tout, que tu pourras sourire, mais que ça ne sera qu'un instant, que quoique la vie t'offre tu n'en voudras plus l'instant d'après. Tu voudrais bien te fixer, mais tu n'en as pas vraiment envie, tu es partagée et ça te ronge, tu aimes et ça te ronge. Quoique tu fasses tu as l'impression que ça ne sert à rien, que c'est inutile et tu abandonnes. Pourtant on te soutient, on te montre que ce que tu fais est bien.

— Tu es presque une véritable adulte, le temps a un peu passé. Tout le monde semble s'accorder sur le fait que tu es devenue une belle jeune fille, tes cheveux rose pale arrivant au milieu du cou, plus féminine que dans le passé, tu portes toujours des vêtements de garçon, mais tu les porte bien comme si ils avaient été fait pour toi et tu t'es décidée, après tout ce temps tu sembles avoir choisi ton chemin. Toute ton adolescence tu as voulu être belle et manier l'épée, maintenant c'est toi qui les fabrique. Tu fais des armes, et des bijoux en secret... Tu souris et tu sembles reposée, pourtant je ne peux m'empêcher de penser que tu t'enfonces toujours, que tu dis que tout vas bien mais que dans ta tête non, rien ne va. Tu fais comme si tout était parfait, comme si le soleil était tout ce qu'il te fallait, mais si on gratte, si jamais on veut s'intéresser à toi, quelque chose va se briser. Un équilibre que tu as mis 5 ans à construire, passant par toutes les phases, tu as voulu vivre pour mourir, t'enfermer pour découvrir, aimer pour détester. Au fond voilà ce que tu es devenue, Mary, un reflet de ce que les gens désiraient pour toi. Tu ne savais pas ce que tu voulais, alors tu as fait ce que les autres avaient décidé pour toi.

— Trouve toi quelqu'un, bats toi, vie. Par pitié n'abandonne pas de nouveau, Joshua s'il te plaît. Tu sembles être sur le déclin, comme si l'ombre avait de nouveau emprise sur toi. Tu as 23 ans et tu ne sais plus bien si tu as envie de continuer, on te retrouve sur les toits à flâner, pensive. Tu marches sur les murets, recommençant à sortir de nuit, tu es fatiguée quand tu arrives à la forge mais tu ne sais plus dormir. Tu navigues entre deux états, ne supportant plus qu'on t'appelles par ton vrai prénom, tu ne supportes plus grand chose et personne ne comprend pourquoi. Personne ne sait pourquoi. Toi même tu l'ignores n'est-ce pas ? Tu ne sais pas pourquoi ton cœur se serre, tu ne sais pas pourquoi les larmes coulent sur tes joues, tu ne sais pas mais tu souris encore. Tu veux te battre encore, tu veux respirer librement, rien qu'une fois tu voudrais te relever. Rien qu'une fois tu voudrais gagner.

Derrière l'écran

Zira. J'aime la pizza. 17 ans. Partenariat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur ▲ ▲

Date d'inscription : 08/01/2013
Messages : 129
ID card : Prout



Sujet: Re: Joshua M. Edgecombe ✿ [Civils] ✿ End
Lun 24 Fév - 7:23


Félicitations
Tu es validée!

Nos excuses pour le retard! Voici en tout cas une fiche très plaisante, avec un personnage intéressant! Bon jeu à toi ♥

Maintenant que tu es validé(e) tu peux aller recenser ton avatar, créer ta fiche de suivi, répondre au décret royal et, si tu en as envie, commencer un RP! Psst. N'oublie pas de compléter ton profil aussi ~
Enjoy!


Revenir en haut Aller en bas
 

 Joshua M. Edgecombe ✿ [Civils] ✿ End

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le réalisme,les héros et les civils.
» Évacuation d'Austrivage
» Petits Crimes contre l'Humanité #4 : Le Massacre de Mỹ Lai
» Runaway
» Fire Emblem Games
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacryheas :: La vie à Lacryheas :: Les Acteurs :: Présentations :: Validées-