AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir les messages sans réponses


 

 Jenova J. Knox [Hors-la-loi]

avatar

Voir le profil de l'utilisateur ▲ ▲

Date d'inscription : 09/01/2014
Messages : 26
ID card : 25 ans ♠ Fabricant d'armes ♠ Nethjea




Sujet: Jenova J. Knox [Hors-la-loi]
Sam 8 Fév - 18:37



Z E R O ; Mesdames, mesdemoiselles, messieurs... Voici le seul, le vrai, l’unique… L’AZEROLE! *applaudissements* *acclamations* *feux d’artifice* /PAN/ Ok, non j’arrête.  Un frouit n’a plus à se présenter en général (bawi, tout le monde connait les frouits !) mais bon, je vais le faire quand même parce que j’suis gentil… *tousse tousse* Alors moi yé souis oune azérole. On m'appelle souvent Takeshi, avec tous ses dérivés, mais sinon je me fais plutôt appeler Zero.  J’carbure à l’Ice Tea et suis un fan incontesté de Square Enix et de DreamWorks. J’entame ma huitième année de RP et je vis à l’autre bout de la Terre pour la plupart des autres scribouilleurs. Hé ouais… Ma vie d’azérole est crouelle. Et oui j'ai vu le magnifique Elvis.

KNOX Jenova Joker;;

It's alarming how loud the silence screams no warning ~




Nom ; KNOX Prénoms; Jenova, Joker Âge; 25 ans Profession; Fabricant d'armes, fournisseur principal du marché noir Résidence; Nethjea Ordre; d'Argent
Information(s) complémentaire(s);
Durant l'âge d'or des Knox, cette famille d'artisans se retrouva récompensée de son aide en se faisant offrir un des précieux fragments de l'Azurys. Le Roi lui-même leurs fit don de ce bout de cristal qui, depuis lors, se transmit de génération en génération, au même titre que la réputation de leurs armes. Aujourd'hui encore, en dépit des difficultés rencontrées, les Knox sont toujours en possession de ce fragment.

feat. Lavi Bookman Jr. (D. Gray Man)




Kapitel I : Les déboires de la réminiscence

Mr. Knox, je dois vous avouer que je ne m’attendais pas à un résultat aussi probant… Aussi… Satisfaisant. Vous ne vous êtes pas contenté de lui rendre son état d’origine, vous lui avez offert une nouvelle vie !
Ravi de constater que vous appréciez autant mon travail.
Je veux oui ! Ces essais de tir étaient tellement excitants, je ne regrette pas de m’être tourné vers vous. Votre réputation vous précède. Oh et bien sûr… Voilà pour vous, en paiement pour ce magnifique travail.
C’est moi qui vous remercie.

Sur ces mots, le client disparut au coin d’une rue, chérissant déjà ce pistolet à silex qu’il avait longtemps tenté de réparer de lui-même, sans franc succès. Ce fabricant d’armes qu’il avait répugné à aller voir avait néanmoins fait un boulot extraordinaire… C’était là ce que tout le monde s’était évertué à lui dire, alors qu’il s’entêtait à penser que personne d’autre que lui ne pourrait redorer le blason de son revolver bien-aimé. Voilà qui était désormais chose faite.

Jenova, tu es là ? On vient de recevoir une nouvelle commande en provenance du marché noir.
J’arrive, laisse-moi une seconde.

Evidemment. Son plus gros client venait encore de frapper à sa porte. Le marché noir, insatiable et gourmand comme il l’était, en demandait toujours plus chaque jour. Non pas qu’il s’en plaignait, mais il regrettait amèrement cette époque où les services de sa famille formaient à eux seuls un pilier indispensable aux Di Azoras. Prenant place à une table, les yeux rivés sur les quelques outils qui la recouvraient par douzaines, Jenova s’accorda un temps de pause… Pour une fois. Ses chef-d’œuvre personnels, ceux-là-mêmes qui accompagnaient les forces de l’ordre de tout le royaume afin de garantir la sécurité de Lacryheas, avaient lamentablement été rejetés par le Conseil et plus particulièrement par le Gardien, qui avaient jugé ses productions inaptes à garder le cap. Mais comment ? Où avait-il fait erreur ? Ses armes étaient-elles vraiment à blâmer pour le fléau qui s’était abattu sur la famille royale ? A vrai dire, il avait encore du mal à réaliser ce qui lui était tombé dessus sans crier gare. Ressassant sans cesse ce jour maudit qui fut le début du déclin de sa famille ainsi que les mots écrits noir sur blanc sur cette missive qui avait annoncé la fin de cette prestigieuse collaboration entre les Di Azoras et les Knox. Une plaie qui prendrait sûrement des années à cicatriser.

Kapitel II : Lueurs blafardes

En dépit de ces déceptions, Jenova avait autrefois goûté aux plaisirs d’une richesse sans fond accompagnée d’une gloire sans pareille, et il se souvenait très exactement de cette époque tristement révolue.
La source de cette histoire remontait au premier couronnement. Bien que les Knox –ses ancêtres- bénéficiaient d’un certain confort, le jour de l’Invasion, porteur de désespoir et de malheur pour la plus grande partie du royaume, avait au contraire été l’élément déclencheur de leur ascension quelque peu impromptue. Des épées, des haches, des fusils de plusieurs calibres, des lances et tout un tas d’autres armes plus redoutables les unes que les autres… Toutes avaient servi à combattre le mal dégoulinant sur les terres du royaume, soigneusement terré derrière un masque que nul ne pouvait ôter.  Abattant d’innombrables vagues ennemies jusqu’à terrasser le dernier survivant, Lacryheas devait une fière chandelle aux Knox. C’est en gage de gratitude que le Roi offrit un fragment de sa pierre précieuse, l’Azurys, à ces humbles fabricants d’armes qui avaient fait des prouesses. Ces mêmes exploits les avaient également conduits à toucher l’Ordre d’Or du doigt et plus encore, ils avaient amplement mérité leur place en son sein.

Descendant de cette lignée, Jenova était donc né au cœur d’une certaine noblesse, jouissant ainsi d’innombrables richesses. Hissée à un post devenu indispensable pour les Di Azoras, cette famille d’artisans  occupait une place de choix. Pendant près de quinze ans après la naissance de leur aîné, les Knox habituèrent leur fils à se montrer loyal et respectueux envers la royauté, ne ratant jamais une quelconque occasion de lui conter les fabuleux récits qui avaient construit l’histoire de leur monde. Sans oublier de citer l’incommensurable bonté des Rois précédents, c’est ainsi que la graine de l’admiration germa au cœur de leur jeune enfant qui, au fil du temps, sentait une fierté grandissante s’installer en lui. Une fierté qui nourrissait sa motivation, sa détermination à satisfaire les besoins du royaume en termes d’artilleries, sans aucun défaut. L’échec n’était ni autorisé, ni une option et frôler la perfection était évidemment insuffisant. Tout devait être parfait, dans les moindres détails. Absolument tout. Désormais en âge de manier des outils, Jenova mettait –pour le plus grand plaisir de ses parents- beaucoup de cœur à l’ouvrage. Ces efforts acharnés portèrent leurs fruits en peu de temps : l’aîné des Knox était un prodige.

Kapitel III : Précarité & Château de cartes

Fragile. Imprévisible. Instable. Aussi éphémère que les lueurs du soleil et à la fois éternelle comme l’astre lunaire, la vie, bien souvent qualifiée de précieuse, n’en restait pas moins capricieuse. Bâtir demandait des milliers d’efforts, à l’instar de la destruction qui pouvait balayer des montagnes de dur labeur en un souffle court.

Aïe, ouch !
Il me semblait que papa t’avait déjà dit de ne pas toucher à cette épée… soupira Jenova en interrompant son travail.
Mais je sais ! Mais elle est trop belle. C’est… C’est lui qui l’a fait ?
Lui et moi. On l’a forgée ensemble, continue-t-il tout en enveloppant le doigt de sa petite sœur de quelques bandages.
Moi aussi je veux en faire une !
Ahahah ! Avec des bras aussi frêles, c’est pas demain que ça arrivera.
T’es méchant, lâcha-t-elle en lui donnant un coup !
Non pas du tout, juste réaliste. Je dis simplement qu’il faut que tu attendes encore un peu avant d’y songer, affirma-t-il à travers quelques rires. La petite lui répondit alors avec une grimace.
Eh bah… Eh bah tu verras, un jour je ferai une épée que le Prince adorera tellement, il pourra plus s’en passer !
Ah oui ? J’attendrai de voir ça alors.

C’est à ce moment qu’une silhouette se détacha de la foule grouillant à l’extérieur de la forge. Enthousiasmée par son entrée, la fillette s’élança vers le nouvel arrivant. « Papa, t’es rentré ! » avait-elle crié. Mais celui-ci ne la prit pas dans ses bras comme il avait coutume de faire à chaque fois qu’il rentrait à la maison. Non, aujourd’hui il n’avait d’yeux que pour une lettre qu’il n’aurait jamais pensé recevoir un jour, ni dans une autre vie d’ailleurs. Garder la tête haute après l’assassinat de la famille royale était déjà difficilement supportable, pourtant cette missive n’était aucunement là pour alléger ce lourd fardeau. Bien que le Prince était ressorti indemne de ce coup fatal, les faits étaient là. La lignée des Di Azoras avait manqué de s’éteindre pour de bon et ce vulgaire bout de papier que le père de famille tenait entre ses mains, encore stupéfait de la nouvelle, pointait ostensiblement les Knox du doigt, non pas pour les accuser de cette tragédie, mais pour blâmer leur moment de faiblesse.

Hé, est-ce que tout va bien ? demanda l’aîné, mais face à un silence pesant, il se sentit obligé de reprendre : Qu’est-ce qui te met dans cet état ? C’est quoi cette lettre ?

Après un temps de pause, Jenova s’avança vers son père pour le débarrasser de cette missive. Geste qu’il regretta aussitôt après avoir finalement pris connaissance de son contenu. Dire qu’il n’y avait pas deux minutes, il discutait paisiblement des éventuels projets futurs concernant leurs prochaines commandes auprès de la famille royale… Posant son regard sur sa petite sœur qui aspirait à forger une arme dans l’intérêt du Prince lorsqu’elle serait enfin apte à manier des outils, Jenova sentit son cœur se serrer. Ce rêve n’avait même pas eu le temps de germer qu’il venait tout juste d’être réduit en cendres. Inquiet et doutant de l’efficacité des armes produites par leur famille, le Gardien, fraîchement nommé, n’avait pas hésité à mettre un terme à cette collaboration qui n’avait pourtant plus rien à prouver. En un simple claquement de doigt, leur vie avait pris un virage serré. Cette épée que déjà la cadette se voyait forger un jour, n’avait plus aucun futur, et celui des Knox s’avérait désormais incertain.

Kapitel IV : Forteresse impénétrable

Sous un ciel grisâtre et couvert, l’atmosphère régnant à Nethjea se voulait humide et froide, une pluie torrentielle avait accompagné la nuit précédente, laissant derrière elle des rues boueuses et des allées glissantes. A travers celles-ci, nombreux étaient les passants et parmi eux, un jeune homme habilement caché par sa capuche, se fondait dans la masse. Forcé de sortir pour quelques achats, il préférait néanmoins garder son nouveau visage dans l’ombre. Visage auquel il devait encore s’habituer après ce qui s’était passé ce jour-là.

Attention !!

L’homme à capuche sentit soudainement une poigne de fer le renvoyer en arrière tandis qu’un convoi de transport lui fila sous le nez, avant d’aller lourdement s’écraser contre le bâtiment qui lui faisait face.

Pfiou ! Eh bah, on peut dire que t’as eu chaud mon gars. Un peu plus et tu te faisais renverser.

Absorbé par ses pensées, il n’avait rien remarqué, rien vu venir. Son bienfaiteur lui tendit alors la main afin de le redresser sur ses jambes. Ce ne fut qu’à ce moment-là qu’il réalisa…

Oh ! Mais… C’est vous Mr. Knox ! Je ne vous avais pas reconnu, vous savez… Avec votre capuche, tout ça.
C’est rien, je… Merci, je suis vraiment confus, je devrais arrêter de rêvasser quand je sors, ahah, lâcha-t-il à travers un rire nerveux, en se grattant la tête.
Où comptiez-vous aller comme ça ?
On peut se tutoyer, c’est pas un problème… Sinon, la routine, on a tous besoin de manger, surtout ici à Nethjea, dit-il en reprenant la marche.
Oh euh, très bien alors... Je peux v… Je peux t’accompagner ?
Au cas où un autre convoi venait à surgir de nulle part, c’est ça ?
Ahahahah ! Exactement, on est jamais trop prudent, hein !

« Jamais trop prudent », huh ? C’est vrai. En y repensant, Jenova avait cruellement manqué de prudence en baissant autant sa garde ce jour-là, il se sentait affreusement honteux face à tant de naïveté. Après tout, ce faux pas lui avait coûté cher, très cher. Frôlant délicatement ce cache-œil qui lui recouvrait une bonne partie du visage, le jeune artisan s’était juré de ne plus commettre une erreur aussi fatale. Plus jamais.

Ça te dit du poisson ?
Hm…  Pourquoi pas, oui, dit-il un peu hésitant toutefois.
M’man, il a quoi l’œil du monsieur ?
Shht ! Mais de quoi tu te mêles… ? Tais-toi, avance…

L’incident du convoi lui ayant ôté la capuche, Jenova n’avait pas pensé à la rabattre à nouveau, laissant son cache-œil à découvert. En l’observant de plus près, cet homme généreux qui l’avait sauvé un peu plus tôt le jaugea discrètement. Ces cheveux couleur de feu parfois relevés par un bandeau –sauf aujourd’hui-, cette attitude de jeune indépendant souvent vêtu d’une écharpe, ces anneaux argentés en boucles d’oreilles, même s’il n’avait pas encore fini de grandir, sa stature ne reflétait aucunement son jeune âge. Sans oublier ces yeux dotés d’un vert profond. Rien n’avait vraiment changé chez lui tout compte fait. Rien, sauf une chose.

Je suis désolé si ma question paraît un peu déplacée… Mais qu’est-il arrivé au juste ?
Tu t’inquiètes pour moi ? demanda-t-il, un sourire amusé peint au visage.
C’est que… En général, on ne porte pas ce genre de truc pour rire. Et puis j’ai toujours eu l’habitude de te voir sous un autre jour, c’est arrivé récemment, je me trompe ?
Ahahah ! Tu te fais trop de soucis. Non, tout va bien, c’est juste, il marqua un temps de pause avant de reprendre, c’est juste un exercice qui a un peu mal tourné mais je suis toujours là, c’est tout ce qui compte. C’est pas ça qui m’empêchera de travailler va. Sur ce… Je vais devoir m’éclipser, merci encore pour tout à l’heure !
Ah mais… De rien.

L’homme le regarda partir, l’air un peu perplexe. Etait-ce vrai ? Bien sûr que non. Les gens étaient décidément trop curieux et Jenova préférait garder ses secrets pour lui. Même ses parents ne connaissaient pas cette horrible vérité. Jamais il n’avait conté l’histoire de son œil jusqu’ici, et toujours essayait-il d’éviter le sujet. Après tout, ce n’était pas le genre de récit que l’on racontait aux enfants avant d’aller dormir, et il était hors de question de nourrir la curiosité mal placée d’autrui. De toute évidence, il était rarement conseillé de remuer le couteau dans la plaie.

Kapitel V : Entre des murs mouvants

Une intense chaleur enveloppait les environs de la forge, si bien que ceux qui s’en approchaient de trop près pouvaient sentir l’ardeur des flammes réchauffer leur visage refroidi par une météo intransigeante.

Ne laisse pas la température redescendre, mets-y toute ta force.
Oui oui, j’essaie !

La trempe, ou encore le durcissement ; une étape cruciale du forgeage qui consistait à chauffer la lame à haute température pendant un certain temps, avant de la plonger dans un réservoir de trempage dans le but d’endurcir le métal. Une étape qui exigeait une minutie si fine qu’en cas de faux pas, le forgeron verrait de longues heures voire des jours de travail réduits à néant en un battement de cils. De quoi provoquer un véritable choc thermique. Mais Jenova mettait un point d’honneur à l’assiduité de son travail, et cela se ressentait dans ses résultats. Il n’avait encore jamais fissuré une seule lame en la plongeant dans le réservoir et ce n’était pas aujourd’hui que ça allait changer. Une fois le travail achevé, il ne manquait plus qu’à s’attaquer à la finition en ajoutant le pommeau ainsi que la garde, et cette arme blanche fraîchement fabriquée serait désormais prête à parler d’elle-même, au travers de son tranchant redoutable.

Une nouvelle fois, Jenova était fier du résultat qu’il avait obtenu. En revanche, l’idée de voir cette merveille rejoindre ses consœurs, pour se perdre entre les mains grasses d’un brigand mal luné le ravissait beaucoup moins. Seulement, répondre aux besoins du marché noir, c’était là le seul choix qu’il avait eu s’il tenait à offrir un modeste confort à sa famille appauvrie depuis que les commandes royales leur avaient été retirées. Ils étaient tombés de si haut qu’ils avaient été contraints de se tourner vers l’Ordre de Fer pendant un certain temps, avant de remonter à l’Ordre d’Argent grâce aux gains du marché noir. En acceptant l’offre de ce dernier, des sentiments de regret et de trahison envers le royaume s’étaient aussitôt installés au cœur du jeune artisan, le rongeant petit à petit, malgré ses intentions bienveillantes. Ce n’était en rien personnel, il s’agissait juste d’une question de survie dans ce monde où l’on pouvait tout perdre, à tout moment. Pourtant, même en tentant de garder cette notion en tête, Jenova se battait continuellement contre ses propres principes, pour le bien de sa famille.

N’était-ce pas ironique ? Défier les lois de la société par pur devoir. Ce n’était pas non plus comme s’il avait eu le choix. Face à un mur qu’il pensait infranchissable, un certain Njall Onyx Damayanti lui avait ouvert les portes d’une nouvelle voie. Celle qui lui permettait aujourd’hui encore de vivre aisément. Mais ne vous méprenez pas sur ce compte. Jenova se haïssait chaque jour alors qu’il faisait gronder sa forge dans l’intérêt du marché noir. Tiraillé de toute part entre le désir de faire honneur au royaume et celui d’entretenir sa famille, le jeune artisan espère encore pouvoir être témoin de cette étincelle qui lui permettrait  un jour de récupérer cette place qu’il estime sienne.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur ▲ ▲

Date d'inscription : 08/01/2013
Messages : 129
ID card : Prout



Sujet: Re: Jenova J. Knox [Hors-la-loi]
Dim 9 Fév - 0:41


Félicitations
Huehuehuehue comme tu dirais!
Non, franchement, rien à redire, personnage parfaitement maitrisé, écriture fluide, tu y as apporté ta patte et en plus, il est très attachant! Fais juste gaffe à son autre œil en rp ♥

Maintenant que tu es validé(e) tu peux aller recenser ton avatar, créer ta fiche de suivi, répondre au décret royal et, si tu en as envie, commencer un RP! Psst. N'oublie pas de compléter ton profil aussi ~
Enjoy!


Revenir en haut Aller en bas
 

 Jenova J. Knox [Hors-la-loi]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Hors sujet] Humour.com
» [Hors-Sujet] Parodie Star Wars de Pigrelin
» [Expo] Bannières (faites hors DO)
» [Hors-Sujet] FullMetal Alchemist
» [Hors-Sujet] vos gifs animés
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacryheas :: La vie à Lacryheas :: Les Acteurs :: Présentations :: Validées-