AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir les messages sans réponses


 

 stolen away ft. ciará a. sweajbel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur ▲ ▲

Date d'inscription : 08/02/2014
Messages : 14



Sujet: stolen away ft. ciará a. sweajbel
Jeu 13 Fév - 9:04




CIARÁ
873 MOTS

stolen away


“ La foule cacophonique déambulait au sein de la capitale, une masse vivante dans laquelle tu te glissais, Fan. Discrète, petite, voir même invisible, tu te faufilais parmis les gens, passant entre eux, te baissant, marchant avec une étrange dexterité et surtout, cherchant ta prochaine "cible". Tu avais faim Fan, tu mourrai de faim, ton estomac criait famine et tu n'avais rien à manger. Tu n'avais jamais rien à manger. Tu vivais au jour le jour, te fournissant en nourriture et boisson que pour le moment-même, jamais tu ne pensais à faire des réserves pour la suite. On ne pouvait pas penser à faire des réserves quand on volait. Tu passais tes journées à voler, matin, midi et soir. Et là pour le moment, tu avais faim, tu avais besoin de nourriture, cela dit, tu réclamais aussi l'or reluisant, les bijoux, les pierres précieuses flamboyantes. Tout ce qui brillait t'attirait Fan, il t'arrivait souvent de voler des accessoires précieux afin de les revendre et d'avoir à éviter de voler pour acheter de la nourriture. 

C'est ce que tu essayais de faire d'ailleurs, d'un regard attentif tu observais les gens, leur vêtements, leur manière et surtout : les bijoux qu'ils portaient. Tu ne tarda pas à repérer ta cible, tu te rapprocha silencieusement d'elle, repérant presque automatiquement tous les biens précieux qu'elle portait. Tu t'avanças, tu t'avanças, tu t'avanças et quand ce que tu voulais fut à porter de main, tu tenta de l'arracher de toute tes forces. Si seulement cela aurait pu se passer comme tu l'imaginais : la personne la remarqua trop tôt, elle essaya de l'arrêter, heureusement pour toi, Fan, tu réussis juste à temps à faire demi-tour et t'échapper.“ 


Fan soupira. En fait, ça l'énervait, elle avait la dalle, juste le simple fait qu'elle ait raté son coup de l'autre jour la mettait en rogne. La fatigue peut être ? Ouais ... Non, c'était pas une raison. Elle avait simplement pas géré et ça l'énervait, elle pensait enfin être arrivé à un niveau où elle pourrait une personne normale au hasard. Peut être n'était-ce pas une personne normale ? Non, une personne normale n'irait pas traîner dans un endroit aussi ... Normal ? La rousse tentait inutilement de se consoler, ce n'était qu'un petit foirage de rien du tout. Juste un foirage oui, enfin non, si elle laissait tout aller ainsi, elle finirait mal, deviendrait nulle ; si l'on peut dire cela comme ça ; Fan n'aime pas se reposer sur ses acquis elle connait bien trop ce monde pour le savoir. Évoluer. Il fallait qu'elle améliore ses capacités au combat, elle devait devenir plus rapide, plus discrète. Rapide comme une ombre, silencieuse comme l'eau qui dort. 


La jeune fille devait absolument se rattraper, c'était impératif. Voilà pourquoi elle était de nouveau de retour parmis la foule en quête de trésors qui n'attendaient qu'elle pour être soigneusement arraché des mains de leur propriétaire. Se préparant, la rousse suivit le même schéma que la veille : observer, se faufiler et se faire discrète jusqu'à en ne plus exister. Elle connaissait tout ça, à ses yeux il s'agissait d'un principe de base. Elle contemplait la foule, les gens. Femmes, hommes et enfants. Enfants joyeux qu'elle n'a pas pu être. Femmes radieuses qu'elle ne sera jamais. Ignorant simplement cette pensée Fan avança. Elle avait apprit au cours de sa pitoyable vie que s'abattre sur son sort et qu'avoir des remords ne serviraient à rien. Et surtout pas à la faire avancer, elle voulait garder la tête haute, elle était quelqu'un de fière en fait. On devait être fier pour survivre. Regarder droit devant, ne pas fléchir, dissimuler ses faiblesses. Avoir l'air fort. La loi du plus fort règnait là où elle avait grandit, une jungle, manger ou être manger, voler ou crever de faim ... Ses règles aussi ignoblent qu'anciennes dominie dans cet endroit et pourtant bien qu'elle soit omniprésente un peu partout.


Fan tourna la tête, elle devait trouver une victime, une cible, quelqu'un qu'elle pourrait dépouiller. De l'or, elle voulait de l'or, des bijoux, des joyaux ! Tout ce qui brille comme des étoiles ! Son regard parcoura le décor, les gens, tout ça. Elle repèra soudainement une femme au long cheveux noirs, richement vêtue au passage. Parfait, tout était parfait, elle là. La cible idéal, elle le sentait ... Plus ou moins mais tant qu'à faire, il fallait bien qu'elle trouve quelqu'un. Or cette personne correspondait parfaitement aux critères qu'elle s'imposaient. S'orientant vers la femme, la rousse approcha à petit pas, les vêtements de la dame étaient ornés de chaines d'or, d'accessoires précieux et raffiné. Accessoires que seul quelqu'un de riche s'autoriserait à parler. S'approchant rapidement, Fan guetta sa cible, soit silencieuse, soit rapide, elle ne faut qu'elle te remarque, pensa-t-elle. Inspirant, la jeune fille contempla avec une avidité refoulée les chaînes d'or qui pendait gracieusement sur les vêtements de la dame et qui, lorsqu'elle marchait, produisait une douce mélodie. La rousse  les voulait. 

Arrivant à un endroit qu'elle pensait plutôt adapté ; il n'y avait pas vraiment de monde. Fan fit quelques pas en avant avant de se jeter sur les chaînes et des les arracher d'un coup sec. Elle se retourna pour fuir.

Elle n'arrivait plus à bouger.

code par Junnie sur Apple-Spring Ҩ 2013

Revenir en haut Aller en bas
 

 stolen away ft. ciará a. sweajbel

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fiche d'identité] Escarina Stolen
» [Fiche d'identité] Karven Stolen
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacryheas :: Lacryheas :: Sidheim :: Enceinte lunaire :: Rue du Commerce-