AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir les messages sans réponses


 

 Wolfram C. Dal'Jayan [ÉTAT]

avatar

Voir le profil de l'utilisateur ▲ ▲

Date d'inscription : 09/01/2014
Messages : 52
ID card : 26 ans ◇ Gardien ◇ Sidheim




Sujet: Wolfram C. Dal'Jayan [ÉTAT]
Sam 11 Jan - 3:57



Y E U L ; Et bien moi je soui un oeuf pourri. Ou un kiwi. C'est la même chose: c'est poilu et c'est pas bon. Raison de plus pour pas en manger. Hoho.

J'ai un âge compris entre 01 et 100. À vous de deviner le chiffre exact. Et non je ne donnerai pas de récompense pour celui qui devinera. Nah. Et euh. On me connaît aussi sous le pseudonyme de Yeul ou Lacrymosa. Oui Lacryheas - Lacrymosa, c'est bon vous voyez le lien? Quoi? Non? C'est évident, je suis la déesse de ce forum. HOHOHO. /PORTE

Ah oui. Et je vais enfin résoudre le mystère. C'est la poule qui est née avant l'oeuf. Wala. Votre vie va changer du tout au tout maintenant.

WOLFRAM CERBEROS DAL'JAYAN;;

LES REFLETS DE L'ÉPÉE DE LUMIÈRE △ DIVIDE & IMPERA




NOM ; Dal'Jayan PRÉNOMS; Wolfram Cerberos, le chien de l'enfer est à vos portes. ÂGE; Un bel âge pour un bel homme, 26 ans. Profession; Il est celui qui vous protège, qui vous surveille. Il est maître de l'armée. Il est le Gardien. Résidence; Au coeur du pays, au coeur de la vie, au coeur de l'Ordre, Sidheim. Ordre;Plus belle & précieuse que toutes les richesses, l'Or.

Information(s) complémentaire(s);

Plus brillante que l'or, plus scintillante que le cristal, Excalibur est une extension de son être, une partie de lui. Elle est sa plus belle fierté, et en même temps sont pire cauchemar. Tant de souvenirs douloureux accompagnent cette lamée sacrée. Et pourtant, pour rien au monde il ne la cèderait. Elle est une partie vivante de lui, un sceau de sa mémoire.

feat. Howl【Holw's Moving Castle】




QUAND LES TÉNÈBRES TE RONGENT
ORGUEIL ET AVIDITÉ
Finsi fût régie son enfance, lui enfant de l'ordre d'Argent, enfant prodige. Il n'avait cesse d'entendre des louanges sur ses capacités exceptionnelles, des dons de Dieu. Son nom n'était plus qu'une trace, seul ses actes lui donnaient vie. Peut-on réellement imaginer une vie comme la sienne? Une vie où règne la solitude? Une vie où sa famille, pourtant si chère, ne voyait en lui que le tremplin vers une vie plus belle, une vie plus riche. On lui disait qu'il avait la chance d'être né avec ses capacités. Lui pensait que ça relevait plus de la malchance qu'autre chose. Il ne voyait pas la lumière au bout du tunnel, il ne voyait pas l'avenir extraordinaire que pouvait lui procurer ses dons innés. Lui autrefois brun, solitaire et triste. Dévoué à l'entraînement pour le bien de sa famille, mais aussi pour lui-même.

À force d'endurer mille souffrances chaque jour, encore et encore, à force de persévérance il voyait en lui un moyen de s'extirper de ces ténèbres. Lui qui n'était qu'un jouet de satisfaction, une clé vers le monde d'or se rendit compte que l'amour n'était que façade. Qu'il n'existait rien en ce monde de mieux que soi-même. Que vivre pour les autres n'apportait rien, si ce n'est que la déception et la solitude. Lui qui a vécu dans l'ingratitude, lui qui était juste considéré pour ce qu'il était et non qui il était, se renferma dans une coquille. Désormais il n'existerait plus que lui. Il vivrait, il s'élèverait, il montrerait à tous ces gens que ce qu'il est n'appartient qu'à lui. Il leur montrerait la différence entre eux. Il leur montrerait ce chemin inaccessible pour eux. Et la première pierre posée à cet édifice, à cette ambition fût son amitié avec le Prince. Aussi insensé soit-il, aussi incroyable qu'il puisse être, oui. Wolfram, le petit garçon de l'ordre d'Argent devint un des plus proches amis de ce Prince admirés par la population, par ce fantastique pays. Cette inopinée lui offrit le guide qu'il lui fallait, le chemin sur lequel il allait arpentait. Il avait découvert un but, un objectif.


Il faut savoir de détacher des liens superficiels, avancer vers la lumière, se brûler les yeux, les ailes et réussir.


QUAND L'AVENIR EMBRASE TA PEAU
DES LARMES DE SANG
Il n'avait que sept ans, mais il était devenu ambitieux. Il rêvait à son tour de briller, il rêvait d'une vie meilleure, enfin. Une vie où sa famille ne profiterait pas de lui. Une vie où il serait reconnu, et où il serait la puissance et la justice incarnées. Une vie de paix, mais pas d'amour. Une chose aussi fugace que l'amour ne l'intéressait pas. Il ne vivrait plus que pour lui. Il travaillerait sans relâche, jour et nuit. Tout le monde serait fier, tout le monde le voudrait, mais lui ne voudrait de personne. Il n'hésiterait plus à user de tous les moyens possibles pour arriver à ses fins. Un monde ne peut être juste, ne peut être guidé avec des émotions instables, avec l'amour. Mais pour l'instant ses ailes d'or sont enchaînées. Il ne peut encore voler de ses propres ailes, il ne peut encore se détacher de tout ce qui le fait souffrir.

Un jour, oui enfin, il fût délivré de ses chaînes, il put s'envoler. Mais le prix à payer était le prix du sang et de la vie. Cette journée fût à jamais gravée dans l'esprit de Wolfram, ce jour où il a vu tant de cadavres s'écraser et pourrir sur le sol. Ce jour où il vit que la vie humaine n'était de taille face au métal, face au destin. Cette vie si frêle, prête à disparaître à tout instant. Il a vu la sienne défiler sous ses yeux, il a vu l'instant où elle allait prendre fin. Où lui aussi finirait comme ses autres camarades: morts dans l'ignorance. Il comprit que rien n'était de taille face à la mort, pas même l'âge, ni le sexe, ni le statut social, ni même la chance. Seules ses capacités innées lui ont permis de survivre jusqu'à la contre-attaque, jusqu'à ce que le Prince en personne, son ami d'enfance, lui remit sa plus fidèle des armes: Excalibur. Cette épée légendaire, ce don du ciel. Il n'avait que seize ans, et pourtant il en avait déjà vécu cent. On ne peut imaginer l'horreur vécue durant ce jour funeste. On ne peut réaliser tous les pêchés réalisés en cette journée. Tant de sang coulé sur ses mains, tant de vies ôtées pour sa propre survie, tant de sacrifices et de larmes.


On ne comptait plus le nombre de victimes, on ne comptait plus les cadavres jonchés sur le sol. Un véritable massacre. La famille royale décimée, anéantie. Seul le Prince avait résisté et survécu à cette terrible attaque dont tous ignoraient la provenance. On ne pouvait identifier les cadavres tellement leur nombre croissaient d'heure en heure. On ne put depuis ce jour imaginer un jour aussi funeste que celui-ci, un jour où le malheur pouvait faire plus de dégât. Le palais empestait la chair brûlée, l'odeur du fer, l'odeur du sang. Rare fût les survivants de cette tragédie. Rare fût ceux possédant encore un membre ou deux de leur famille, tout au plus. Et rare fût ceux récompensés pour leur acte de loyauté, de courage et de bravoure lors de cette bataille.


Ton jour de délivrance fût signé dans les larmes et le sang par Hadès lui-même.



QUAND LA LUMIÈRE T'AVEUGLE
LES DOUTES DE LA RÉUSSITE  
Il s'envola enfin, Chevalier du Prince, jeune adoubé. Il avait réussi à arriver au bout de ce chemin tumultueux, il avait réussi à vaincre les ténèbres qui tentaient de l'engloutir à chaque moment de sa vie. Une vie parsemée de malheur, mais enfin de réussite. Il voyait enfin la lumière au bout de ce tunnel. Elle était si belle, si éclatante, la lumière d'or. Cependant les ténèbres ne dorment jamais. Un nouveau combat commençait dès à présent. Non plus face à des personnes, mais envers les mots eux-mêmes. Le métal est une arme redoutable, mais les mots, le sens l'est bien plus. Les rumeurs s'accumulaient, elles accusaient le Prince d'avoir orchestré cette sauvagerie afin de prendre le pouvoir. Beaucoup de ses sujets perdirent confiance, au point où le conseiller lui-même vint vers Wolfram, lui demandant de rejoindre ses rangs, contre le Prince. Une ère de doute et d'instabilité face à leur souverain venait de s'installer et il ne savait plus où se placer. Où se situait la vérité, avec ou contre le Prince. Ce prince qui lui a donné son avenir, qu'il l'a adoubé, qui lui a montré la voie mais qu'il l'a aussi protéger? Où se trouver la vérité dans ce mensonge? Il ne le savait pas lui-même.

Partagé entre le doute et les souvenirs des moments heureux passés ensemble, il ne pouvait se décider à trahir son ami bien-aimé. Le protégeant continuellement des tentatives perpétuelles d'assassinat, le surveillant d'un coin de l'oeil pour vérifier par lui-même ces rumeurs insensées, sa vie n'avait finalement pas changé. Autrefois encerclée par une famille ingrate, avare et orgueilleuse, maintenant baignant dans une sphère de doutes et de mensonges. Quel camp choisir? Il n'en savait rien encore. Même quand il fût promu à l'âge exceptionnel de dix-huit ans au rôle de Gardien par le Prince lui-même, les doutes faisaient encore osciller son coeur.

Désormais il avait le pouvoir, il symbolisait la puissance de l'Ordre Immaculé. Il avait réussi à tracer son chemin seul, selon ses propres convictions et ses propres ambitions. Il était reconnu pour sa grandeur, pour ses prouesses et sa bravoure lors de l'attaque, mais aussi pour la protection apportée au Prince durant ses deux dernières années. Il faisait fureur auprès des femmes, lui qui possède un si beau minois. Lui qui est devenu blond, qui s'est délaissé de ce qui le rattachait à sa famille. Il avait appris à vivre comme un riche, comme une personne de bonne société. Mais son coeur lui était déchiré entre deux feux.


Finalement tu choisis l'amour, ton amitié si forte avec ce Prince, toi qui voulais renier cet émotion de ta vie.



QUAND LA LUMIÈRE TE GUIDE
LA PUISSANCE ENTRE TES MAINS  
Son nom est maintenant Cerberos, un chien à trois tête. Un chien de l'enfer. Un chien du Prince qui surveille tout, qui a l'oeil sur tout. Il est le pilier du pouvoir, sa parole est d'or et ses actes sincères. Dévoué à la défense de Lacryheas mais aussi d'Aednyss depuis maintenant huit ans, il n'hésite pas à faire de lourds sacrifices pour le bien de la population. Encore ancré dans ta mémoire, cette attaque il y a dix ans régit maintenant presque chaque ordre, chaque décision. Son mot d'ordre est la sévérité. Ce ne sont pas avec une poignée de sentiments que l'on peut protéger un prince. Tel est son objectif, et sa première décision en temps que protecteur et dirigeant de l'Ordre des Immaculés fût de punir la famille Knox pour leur faiblesse. Il détruisit leur empire, leur fortune, leur vie afin d'offrir une meilleure protection aux Templiers ainsi qu'aux Chevaliers. Son coeur de pierre le poussa même à choisir comme successeur la disciple de celui qu'il venait de détruire, Kathlyn Crowley. Tout ce qu'il fait est pour le bien de Lacryheas, de son pays et de son Prince. Cependant, jusqu'où ira réellement sa loyauté envers sa majesté?


Ton coeur, un jour, te trahira.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur ▲ ▲

Date d'inscription : 08/01/2013
Messages : 129
ID card : Prout



Sujet: Re: Wolfram C. Dal'Jayan [ÉTAT]
Lun 13 Jan - 6:49


Félicitations
Tu peux commencer à torturer les gens... ♥ Prédéfini impeccablement joué, tout ce qu'on attendait et du développement personnel, rien à redire, hohoho! C'est sobre et très bien écrit, clair, on est contentes de te confier Wolfy! Vivement que ce machin soit lancé dans le rp ...

Maintenant que tu es validé(e) tu peux aller recenser ton avatar, créer ta fiche de suivi, répondre au décret royal et, si tu en as envie, commencer un RP!
Enjoy!


Revenir en haut Aller en bas
 

 Wolfram C. Dal'Jayan [ÉTAT]

Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lacryheas :: La vie à Lacryheas :: Les Acteurs :: Présentations :: Validées-